Articles, Conferences

SEO, App-Indexing et Réseaux sociaux au SMX Paris 2015

J’ai eu l’occasion d’assister à plusieurs conférences du SMX Paris 2015 aujourd’hui et j’en ressors avec une foule de techniques et d’idées à mettre en place ! Voici le résumé de trois conférences sur le SEO, l’App-Indexing, et les bonnes astuces pour Growth Hacker les réseaux sociaux.

SEO, ce que Google nous prépare

Danny Sullivan nous a fait un petit point sur le « zoo » des évolutions du search engine de Google (Panda, Penguin, Pigeon) pour nous présenter ce qui nous attend en matière de recherche, et qui peut être assez troublant : ce qu’il appelle les « direct answers ».

Les « direct answers » consistent à donner directement la réponse à la question posée dans la page de résultat de recherche de Google. Le moteur de recherche va chercher la réponse dans les données structurées des sites et l’affiche sans qu’il y ait besoin d’un clic supplémentaire vers le site qui fournit l’information pour la trouver.

Si cela semble bien pratique pour les utilisateurs, cela pose tout de même quelques problèmes notamment si les sites qui fournissent les dites réponses payent le contenu, alors que Google se contente de l’afficher (sans le payer).

Autre fait intéressant, Google apprend les réponses qui sont dans les sites et même si la page n’existe plus, il gardera affiché le contenu. En faisant l’expérience entre des résultats US et l’Europe, il apparaît que les « directs answers » sont déjà bien implémentées aux US et moins en Europe.

Danny Sullivan nous a aussi indiqué que le « mobile friendly » allait être un must have, puisque désormais plus de la moitié des recherches de Google se font depuis le mobile.

Enfin, le futur de la recherche est probablement Google Now, l’application qui va apprendre vos habitudes et répondre à vos questions avant même que vous n’ayez à chercher.

L’App-indexing au SMX Paris, les techniques à mettre en place pour vos applications

Alexandre Jubien et Paul Colombo nous ont présenté leurs tactiques pour bien indexer les applications dans Google.

Le deep-linking, ou accéder au contenu directement dans l’application.

deep-linking-deezerUn exemple de deep-linking est lorsque vous ouvrez un mail et qu’il y a un lien vers un contenu d’une application, alors ce lien doit effectivement ouvrir directement l’application au bon endroit (et non pas vous ouvrir une version mobile, ou pire une demande de connexion). Cette technique, au-delà d’être « user friendly » permet de faire du re-targetting en publicité mobile, et d’aider à la viralité de votre application (en incluant des deep-link dans des tweets de partage par exemple).

Les landing pages et les contenus SEO

IMG_1576Les pages iOS et GPlay sont effectivement indexées dans Google. Mais la méta description n’est pas prise en compte sur la page de iTunes. Il vous faut donc créer aussi des landing pages qui ont pour but d’être indexées par Google.

Pour cela, par exemple Se Loger a créé des pages spécifiquement pour les utilisateurs Android et iPhone , qui permettent de partager les page et de remonter dans les SERPs.

Un autre exemple est celui de Deezer et Spotify. Ils ont indexé tout leur contenus texte (Artistes, albums …). Cela leur permet d’être très bien placé sur les contenus et artistes phares mais aussi sur de la longue traine pour des artistes moins connus. Un seul but pour cette mise en place : permettre de découvrir l’application.

L’app-Indexing

app-indexingCette technique permet d’afficher dans la page de résultat de recherche une icône de l’application et un bouton « installer ». Cela vous permet d’obtenir bien plus de visibilité. C’est actuellement uniquement disponible pour une app Android, mais bientôt aussi pour les apps iOS.

Médias Sociaux : les techniques marketing avancées sur Instagram, Twitter, Facebook, Pinterest et WhatsApp

Cette conférence fut réalisée par Virginie Clève et Aurélie Moulin. Attention ! Déluge de conseils…

Linkedin

Il vous faudra : Créer une page vitrine de marque dans Linkedin, l’équivalent de la page Entreprise. Créer aussi un profil pour un produit ou un service dont vous voulez faire la promotion : Cela va vous permettre de télécharger le mail des contacts de ce profil et donc de se créer une base mail BtoB, mais aussi d’avoir un background sur la page profil : aspirationnel ou plus formel.

Twitter

Les bons outils : Buffer pour programmer les tweets, Twitshot pour faire un post avec image sans effort, Echobox, pour tweeter au meilleur moment et automatiquement

Tagguer des profils dans les photos ne décompte pas des caractères.

Utiliser les Twitter cards pour leurs extraits enrichis.

Facebook

IMG_1584Utiliser le bouton « call to action » dans la cover de la page.

Choisir son type de publication : l’average organic reach plus important pour les vidéos.

Un outil à utiliser : Spike : il permet d’avoir accès à ce qui est partagé en ce moment sur les réseaux sociaux.

Pinterest

Sachant que les Pins restent plus de trois mois en ligne, il faut bien vérifier les liens des images épinglées avec PinDoctor de BoardBooster. Le meilleur moment pour épingler et combien d’épingles à publier : 3 à 10 fois par jour, et surtout le week end. Utiliser les Rich Pins (pour cela, il vous faudra un compte Pro) : notamment « le pin article » est très intéressant puisqu’il permet d’avoir une visibilité étendue sur l’article : favicon du site, nom du site, et balise meta description. Tracker les suggestions dans le guided search : chaque thème doit faire l’objet d’un board

Instagram

La régle de base : répondre à tous les commentaires. Si vous gérer un compte Instagram pro, vous pouvez le faire avec agorapulse (qui est une solution payante).

IMG_1589Les bons outils : Pour savoir quel est le meilleur moment pour poster une photo : Iconosquare Pour connaître vos meilleurs ambassadeurs : Picstats Pour identifier les filtres qui suscitent le plus d’interactions : Ink361 Pour vos statistiques : Social Blade

Combien de # pour chaque photo ? On peut mettre jusqu’à 30 #, mais cela peut faire « spam », on estime qu’entre 3 et 10 par photos, on est bien. Vous pouvez chercher des # avec moins de publications pour lesquels vos photos resteront visibles plus longtemps.

Créer vos propres # si vous êtes très créatif !

Les posts géolocalisés génèrent 79% d’engagement supplémentaires.

Et enfin, pour être le roi du pétrole sur Instagram, il vous faut devenir un « suggested user » : C’est Instagram qui va juger de la qualité de votre flux et des commentaires, si vous êtes très bon et très créatif.

En Bonus !

Les slides de la conférence « Les bijoux de la sémantique » pour rédiger des articles « Google Friendly » :

Les bijoux de la sémantique SMX Paris 2015 from Agence web AxeNet

Par Sylvain Peyrronet et Sylvain Richard

Et maintenant, il n’y a plus qu’à appliquer tout ça !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s